Devenez bénévole

Engagez-vous à nos côtés selon vos disponibilités et vos envies en Bretagne !

Devenez Parrain/Marraine

S’engager à verser une somme d’argent, régulièrement, en fonction de ses moyens.

Devenez donateur

Nous donner un coup de pouce pour mener nos actions !

Devenez volontaire au Pérou

Entre 16 et 25 ans? Engagez-vous en mission de service civique au Pérou.
Entre 18 et 77 ans ? Partez aussi  en tant que volontaire

COVID-19 Solidarité PEROU

Mai 2021

la situation sanitaire ne s’amélore pas  !

Le mois d’avril aura été le plus meurtrier depuis le début de l’épidémie. ( cf article du Journal le  Monde – 29 avril 2021)
Selon les chiffres officiels du ministère de la santé, le Pérou enregistre une moyenne de plus de 300 morts par jour, pour une population de 33 millions d’habitants. Au total, on y dénombre plus de 60 000 décès depuis le début de la pandémie. Le Pérou serait ainsi le pays à la surmortalité la plus élevée au monde, par rapport à sa population.
Près de 1,8 million de personnes ont été contaminées. Le manque de lits dans les unités de soins intensifs et la grave pénurie d’oxygène expliquent en partie cette situation sanitaire dramatique. Miguel Palacios ( directeur du Collège médical ) rappelle que le personnel médical, « durement frappé », s’épuise. Plus de 430 médecins sont morts depuis le début de l’épidémie !!…le variant brésilien serait responsable de 40 % des nouvelles contaminations à Lima, la capitale.!!

 

Situation des crèches :

En mars, les élèves  sont inscrits dans les 2 sites  :
A LLOSA  : 133 enfants en maternelle – A LARA : 117 enfants en maternelle et 145 en primaire mais avec le confinement , l’accueil en présentiel  n’ a pas pu se faire. Tout le personnel enseignant  s’est organisé afin de répondre aux besoins des familles pour développer l’enseignement à distance .

L’intégration des mères dans ce processus d’apprentissage a été une tâche difficile. Les enseignants les ont rencontrées plusieurs fois  en leur expliquant l’importance du travail d’équipe : enfants, enseignants et parents.

Les familles n’ont qu’un téléphone portable très basique ( constamment en panne) et en priorité utilisé par les enfants plus agés. Le travail doit être reprogrammé l’après midi ou le soir. Les enseignants communiquent par whatsApp afin de donner des explications, ils ont aussi des rencontres  ensemble sur la plateforme de google Meet.

L’année dernière , l’Etat a forcé toutes les institutions pédagogiques  à travailler avec le programme  » j’apprends à la maison  » qui était diffusé par radio, télévision ou le web. Ce programme continue, est intéressant mais il reste insuffisant.
Les enseignants préparent un programme complémentaire  afin d’améliorer l’éducation des enfants.

L’année dernière, les parents sont restés chez eux et pouvaient accompagner leurs enfants aux activités scolaires, cette année, plusieurs familles ont repris des emplois temporaires  et emmènent leurs enfants travailler avec elles afin d’éviter de les laisser seuls ! Les enseignants travaillent sur la plateforme à des moments différents selon les besoins des familles  afin de rester en contact avec les enfants mais c’est compliqué. Le manque de matériel ( téléphones, tablettes) et de connection ne facilite pas la tâche.

l’aide alimentaire continue à être distribuée chaque début de mois. Du matériel scolaire a été aussi distribué.

les enseignants apportent aussi un  soutien émotionnel aux mères de famille qui traversent des moments difficiles en raison d’une santé fragile  ou de la perte de membres de la famille par le COVID

La direction, le personnel enseignant, les psychologues  essaient au quotidien de relever le défi permanent de faire au mieux .

Notre aide doit rester  importante auprès des familles des crèches et c’est pourquoi notre campagne de dons sur notre site internet continue.

Ne donner qu’un peu est déjà beaucoup !

Nous comptons sur votre générosité.

Bienvenue sur le site de l'association Crèche d'Arequipa.

L’association d’origine bretonne CRECHE d’AREQUIPA a pour but d’aider les enfants et leurs familles dans les bidonvilles d’Arequipa au Pérou

Sans vous, Rien n’est possible !

Arequipa

Gepostet von Association Crèche d'Arequipa am Montag, 24. Juni 2019

Qui sommes-nous ?

L'association résulte de la rencontre de deux Françaises, l’une vivant au Pérou et l’autre s’y rendant pour la première fois.

De leur émotion commune, devant la détresse et la misère de beaucoup d’enfants péruviens des bidonvilles à Aréquipa, est né ce projet en 1984.

Accueillir les enfants
  • Nourrir les enfants tous les jours.
  • Santé, hygiène, soins médicaux dentaires et vaccinations sont à
    disposition.
  • Eveil éducatif ou scolarisation primaire selon l’âge.
Soutenir les familles
  • Développer leur autonomie
  • Garantir un soutien moral et matériel
  • Les impliquer dans la vie des crèches
  • Soutenir leurs projets économiques par le microcrédit.
Avec quels moyens ?
  • Notre force repose en totalité sur le bénévolat.
  • La confiance entre l’association française et l’association Péruvienne
  • Des parrains, des donateurs informés et impliqués.
  • Mise en place d’opérations pour rechercher des fonds.
  • Des volontaires et stagiaires agissent sur place, au Pérou, avec les équipes.

Des résultats concrets

0

crèches créées en 1985 et 1993

0

enfants accueillis en 2020

+ de0

microcrédits depuis 13 ans

Les actions de nos antennes

Des exemples d’actions menées par nos antennes en Bretagne.
Notre force repose en totalité sur le bénévolat.

Image
Récolte de pommes de terre
Image
Vente d'artisanat
Image
Randonnée à Arzon !
Image
Opération Chocolat

Découvrez les volontaires

Au Pérou, ou depuis la France ils agissent au quotidien pour changer la vie de centaines d’enfants.

Marilou BOURGOUIN

Marilou BOURGOUIN de Landes-Le-Gaulois (41) en formation d’éducatrice spécialisée à l’IFRASS de Lyon intervient en tant que stagiaire à Lara du 14 octobre au 20 décembre. Son projet éducatif est spécialisé en artistique et culturel. Marilou poursuivra sa mission en janvier 2020 aux Vacaciones Creativas avec Alberto,

Fanny DUBLANCHY et Thiviya SELVANITHY

Fanny DUBLANCHY de Suresnes (92) et Thiviya SELVANITHY de Châtillon (92), psychomotriciennes récemment diplômées d’Etat sont en mission du 07 octobre au 20 décembre à Llosa (Fanny) et du 14 octobre au 20 décembre à Lara (Thiviya). Elles apportent leurs connaissances et compétences en psychomotricité aux mamans et accompagnent la psychologue auprès des enfants en difficulté.

Alexane GUEDE et Léa HARDY

Alexane GUEDE et Léa HARDY de Tours (37) en formation d’éducatrices de jeunes enfants à l’Institut du Travail Social de Tours sont en stage de 12 semaines depuis le 30 septembre jusqu’aux vacances scolaires d’été vendredi 20 décembre. Elles ont choisi de travailler sur le bien-être aux bébés et leurs mamans à Lara (Léa) et la psychomotricité à Llosa (Alexane).

Robin RUAU-GABORIT

Robin RUAU-GABORIT de Montfort-sur-Meu (35), étudiant en Développement et Economie Sociale et Solidaire à Rennes a réalisé un stage en animation sportive et des activités créatrices, s’est également intéressé au micro-crédit auprès d’Alberto président de l’association Cuna Amistad. Sa mission a duré 10 semaines du 30 avril au 16 juillet.

Anaïs BALZE

Anaïs BALZE, originaire d’Hennebont, en études d’ingénierie informatique à Vannes était stagiaire pendant 3 mois à LARA du 03 juin au 30 août. Son projet portait sur le dessin et l’informatique.

Margaux CALLE et Timothé GARAND

Margaux CALLE et Timothé GARAND de Nantes (44), en couple, en voyage en Amérique du Sud depuis Octobre 2018 ont réalisé une mission de 2 mois et demi à LARA autour d’activités de sport dans plusieurs classes pour Timothé et de séances et initiation aux massages de relaxation pour Margaux, du 25 février au 10 mai.

Kathrine LESCOET

Retraitée de Saint-Pierre-Quiberon (56) a beaucoup assisté Alberto aux Vacaciones Creativas en janvier 2019 sur un projet culturel qu’elle a élaboré ; elle poursuivait sa mission commencée en 2018 à LLOSA, mission de 4 mois au total.

Découvrez nos dernières photos

Témoignages des volontaires aux crèches

Titre